BELGRADE

En 2006, Agnès, reporter de guerre, marche dans une Belgrade anéantie. Serbie, à l’heure des funérailles de Slobodan Miloševic. Entre les squats crasseux et les palais défraîchis, Agnès croise et écoute les figures de la ville « aux cent mille soupirs », le misérable, l’apparatchik, le croque-mort ou le jeune soldat. Puis elle prend la parole à son tour.

Thierry Jolivet, auteur, comédien, metteur en scène, et ses camarades de la compagnie LA MEUTE, s’emparent de la parole d’Angelica Liddell, lui accolent les mots d’Alfred de Musset, Cioran, Maïakovski, Nietzsche, ou Dimitriadis. 

LA MEUTE