VIE DE JOSEPH ROULIN

Van Gogh. Entre théâtre, musique et vidéo, un spectacle adapté du roman de Pierre Michon.


Dans Vie de Joseph Roulin, l’écrivain Pierre Michon a imaginé — à partir des tableaux du grand peintre, seuls vestiges de cette histoire perdue — ce que fut l’amitié de deux hommes que tout séparait.

Après Belgrade en 2015 et La Famille royale en 2017, Thierry Jolivet revient présenter aux Célestins la matière de ce roman bouleversant qui sonde le sens de l’acte artistique, la fragilité de la condition humaine et la beauté du monde.


« Par les yeux du facteur Roulin, explique le comédien et metteur en scène, nous regardons le spectre décharné de ce fou de Vincent et nous voyons un homme, ni plus ni moins, c’est-à-dire à la fois un dieu et un cafard, un pauvre type qui repousse les limites de l’acharnement… »


Dans un dispositif hypnotique où les tableaux de Van Gogh apparaissent et s’entrelacent, un comédien et deux musiciens font se soulever le chant de Pierre Michon. Un chant hallucinatoire que tout apparente à une incantation magique.

LA MEUTE